Welcome to Evently

Lorem ipsum proin gravida nibh vel veali quetean sollic lorem quis bibendum nibh vel velit.

Evently

Stay Connected & Follow us

Simply enter your keyword and we will help you find what you need.

What are you looking for?

  /  France Cavalié
Crédits : Stanislas Kalimerov

France Cavalié

Biographie

France Cavalié est écrivain, journaliste et scénariste. Auteur d’une dizaine de biographies et de contes pour enfants, son premier roman paru en 2013, Restons-en là, a été salué par la critique – Paris-Match, Le Parisien, Le Figaro littéraire, Marie-Claire… Il a obtenu le Prix spécial du jury Simone-Veil 2013. Baïnes, son deuxième roman, est paru en 2015 aux Éditions Robert Laffont. Une fille entre deux chaises est sorti en février chez Sable Polaire.

Une fille entre deux chaises – Résumé de l’éditeur 

La saga des soeurs Blanche et Irène Guérin-Lambrac à travers cent ans de l’histoire familiale. Blanche a pris la plume pour écrire cette épopée depuis l’époque de leurs grands-parents maternels et paternels. Irène a fait le choix de consacrer sa vie aux reportages de guerre. Toute leur vie, elles n’ont pas eu droit au même degré d’amour de la part de leurs parents.

Quatrième de couverture 

Voilà vingt ans que Blanche Guérin-Lambrac n’a pas vu sa soeur, Irène, depuis la mort de leur père qu’elle adorait, et qui maltraitait son aînée.

À la veille de la consécration de la carrière photographique d’Irène, Blanche revient à la source.

Elles ont grandi ensemble, la maudite et la favorite, issues d’une famille corsetée du Sud-Ouest, où les bonnes manières étaient les paravents opaques des rêves.

Les soeurs se sont perdues, tombées dans les bras, surprises, lâchées, au fil d’un temps qui n’a cessé de casser les codes, des années soixante à aujourd’hui.

Conteuse d’un trio bancal père – filles, Blanche se fait poisson pilote pour comprendre, elle remonte sur trois générations les eaux troublées du roman familial.

« Pourquoi certains enfants n’ont-ils pas droit à la même portion d’amour que leurs frères et soeurs ? Qu’ont-ils donc fait au Bon Dieu ? Quelle tare porteraient-ils au regard de leurs parents ? Rien ne peut les consoler de cela, ni le temps, ni les confidences un soir d’abandon, rien ne peut avoir raison du manque. Ces enfants poussent de travers dans le secret des familles. »

Website